Quelles sont les signalétiques de stationnement et d’arrêt en ville ?

signalétiques de stationnement

Publié le : 16 juin 20236 mins de lecture

Les règles du Code de la route s’appliquent partout dans les milieux urbains et même au niveau des parkings. Pour réglementer le stationnement au sein de ces zones, qu’elles soient privées ou publiques, des signalétiques de stationnement et d’arrêt en ville y sont généralement disposées. Elles indiquent un garage interdit ou un espace de stationnement réglementé. En tant qu’usager de la route, vous devez savoir les reconnaître pour éviter tout problème. Cet article vous dit le nécessaire à savoir.

Les panneaux de signalisation routière et urbaine relatifs au stationnement

Pour réguler le stationnement en milieu urbain, de nombreux panneaux peuvent être installés. Vous allez les rencontrer régulièrement et pour éviter les infractions, il convient de savoir les identifier, ainsi que le message qu’ils essaient de transmettre. Vous pouvez mieux vous renseigner et commander les signalisations appropriées sur un site spécialisé comme virages.com. Il s’agit entre autres de :

Les signalétiques d’un stationnement interdit

Ce sont des panneaux qui signalent que le parking n’est pas autorisé sur l’emplacement où ils sont implantés. Ils ont une forme circulaire avec un fond bleu qui est entouré d’un liseré rouge et traversé par un unique trait rouge. Si vous rencontrez ce panneau sur votre chemin, cela voudra dire que le stationnement est interdit sur ce dernier jusqu’à l’intersection suivante. Cela n’empêche cependant pas d’effectuer un léger arrêt avant de reprendre le chemin.

Le panneau arrêt et stationnement interdit

Le panneau d’arrêt et de stationnement interdit s’assimile à celui qui marque un simple stationnement interdit. Toutefois, celui-ci se différencie du premier par les deux barres rouges qui le traversent. En voyant ce type de signalisation routière et urbaine sur une route, vous ne pourrez ni vous y stationner ni y marquer un arrêt. En lieu et place d’un tel panneau, certaines collectivités peuvent adopter un marquage au sol. Il s’agit le plus souvent d’une ligne jaune tracée le long de la chaussée.

Les panneaux de stationnement interdit à des dates précises

Certains panneaux de stationnement interdit portent une inscription de date précise. Ils ne se différencient pas beaucoup des signalétiques classiques, à l’exception de la date qu’ils portent. Ces signalisations sont généralement de deux formes. Elles sont implantées pour signifier avec précision que vous ne devez pas vous stationner sur la route en un jour ou sur une période précise.

Les panneaux qui signifient les conditions d’arrêt et de stationnement

En dehors des panneaux qui interdisent le stationnement, il existe un autre type dont le rôle est de mieux le réguler. Ils marquent l’autorisation du parking sur le tronçon ou au sein de la zone, tout en précisant les conditions. Les situations le plus souvent évoquées sont les suivantes :

  • Stationnement ou arrêt réservé au covoiturage ;
  • Parking ou arrêt gênant ;
  • Le stationnement unilatéral à alternance semi-mensuelle
  • Le parking payant (l’emplacement est généralement facturé par un horodateur, une application ou un parcmètre) ;
  • Le stationnement à des horaires bien définis au sein de la journée à travers des disques de stationnement ;
  • Parking handicapé PMR ;
  • Stationnement uniquement pour les vélos et les motos ;
  • Parking pour les voitures électriques, etc.

De nombreuses autres conditions peuvent être posées pour autoriser le stationnement. Elles sont marquées sur le panneau à travers une signalétique assez explicite. Le parking pour les engins deux roues porte par exemple en image un vélo et une moto. Pour les PMR, le panneau indique une personne en fauteuil roulant ou porte une inscription relative aux personnes en situation de handicap.

En marge de ces panneaux, certains panonceaux peuvent également être implantés pour indiquer le sens dans lequel les règles de stationnement dans le Code de la route s’appliquent. Il y a même des panonceaux de distance qui renseignent sur la distance sur laquelle une interdiction est censée s’appliquer. Ils s’accompagnent le plus souvent d’un marquage de fin d’interdiction de stationnement. Celui-ci signale que l’interdiction est abrogée à partir du niveau où il est dressé.

La signalisation routière et urbaine propre aux zones

En fonction de la région où vous habitez, les dispositions adoptées pour les signalétiques de stationnement et d’arrêt en ville peuvent complètement changer. Certaines agglomérations choisissent en fait de ne pas faire les marquages à chaque rue et préfèrent les spécifier en fonction de la zone.

Ces panneaux peuvent marquer un stationnement ou un arrêt interdit en ville. Ils peuvent également autoriser le parking sous une condition préalablement définie. Les agglomérations qui adoptent cette façon de faire doivent toujours faire accompagner leurs signalétiques d’un panneau de fins de zones. Ceux-ci permettront aux usagers de savoir qu’ils ne sont plus au sein de la zone concernée et que les interdictions préalablement définies ne sont plus valables.

Toutes ces dispositions permettent de mettre fin à la problématique du stationnement en ville. Elles sont assez importantes quand on sait que les usagers qui ne respectent pas les règles de stationnement en milieu urbain s’exposent à de lourdes sanctions. Ceux-ci peuvent en effet écoper d’une amende et se voir retirer quelques points sur leur permis. En fonction de l’infraction commise, leur véhicule peut même être immobilisé et mis en fourrière.

Plan du site