Vous repoussez vos recherches, mais vous avez besoin d’une mutuelle pour bénéficier d’un taux de remboursement plus conséquent. Le moment est alors venu de plonger dans le vaste monde des complémentaires santé. Cependant, comment choisir une assurance adéquate parmi toutes ces offres ? Afin de souscrire une mutuelle santé adaptée à votre profil, il convient d’abord de connaître quelques éléments essentiels.

1. Faire le point sur ses besoins pour choisir la bonne assurance santé

Avant de vous lancer dans la longue quête de la meilleure mutuelle santé, faites le point sur votre situation. Quel a été votre parcours santé durant ces derniers mois, voire ces dernières années ? Certes, il est difficile d’anticiper de futurs problèmes médicaux, mais analyser précisément ce que vous avez eu à débourser les mois précédents constituera un bon point de départ. Si vous constatez que vous allez peu chez le médecin ou que vous ne consultez que très rarement des spécialistes comme l’ophtalmologue ou le kinésithérapeute, il est clair que n’aurez pas besoin d’une grosse couverture santé. En revanche, si vous avez des problèmes dentaires récurrents, dont les interventions sont peu remboursées par l’Assurance maladie, il sera sans doute intéressant de choisir parmi les formules d’assurance qui prennent en compte ce cas.

2. Utiliser un comparateur de mutuelles pour y voir plus clair

Le monde des mutuelles s’apparente à une jungle hostile, où vous ne parvenez pas à trouver les bonnes informations tellement il y en a ? Ne perdez pas plus de temps et utilisez un comparateur de complémentaires. L’idée est de faire un gros tri pour éliminer rapidement les contrats qui ne correspondent pas à votre profil. Comment cela fonctionne ? Les comparateurs d’assurances sont indépendants, mais sont reliés aux mutuelles qui veulent bien devenir partenaires pour partager leurs conditions contractuelles. L’utilisateur renseigne quelques données comme ses besoins personnels en termes de soins et le logiciel lui fournit rapidement une liste. Ainsi, comparer les assurances avec ce genre d’outils permet de trouver des garanties adaptées au niveau de couverture souhaité.

3. Penser à souscrire une assurance santé quand on est étudiant

Saviez-vous que la mutuelle santé pour les étudiants n’était plus obligatoire ? Pour autant, il est recommandé de ne pas l’occulter, et ce, pour plusieurs raisons. Il est vrai que les étudiants ont souvent un petit budget et n’ont pas forcément l’envie ou les moyens d’allouer une certaine somme au paiement d’une complémentaire. Cependant, même s’ils s’estiment être en bonne santé, un problème est vite arrivé. Que faire alors en cas d’hospitalisation ? De plus, davantage d’étudiants saisissent l’opportunité de poursuivre une partie de leurs études à l’étranger. Dans ce cas de figure, être couvert par une mutuelle française, c’est bénéficier d’une prise en charge rapide des frais médicaux, peu importe où l’on se trouve. Il est donc important de ne pas se contenter du remboursement de la Sécurité Sociale (cela s’évaluera encore une fois au cas par cas).

4. Vérifier le niveau de remboursement de chaque complémentaire santé

Avant de souscrire une assurance, il est également primordial de comprendre comment se présentent les niveaux de remboursement annoncés par chaque Compagnie d’assurance. En effet, chaque mutuelle fixe ses propres plafonds et expose ses modalités de différentes manières : parfois, cela peut être en euros ou sous forme de pourcentage. Voilà pourquoi les comparateurs d’assurance s’avèrent être un support pratique pour ne pas s’y perdre. En fonction de votre besoin de couverture, une garantie égale à tel pourcentage ne sera pas forcément aussi intéressante qu’un plafond de remboursement de l’Assurance maladie annoncé à tel autre pourcentage. De plus, un contrat d’assurance est unique et son tarif peut varier rapidement selon le niveau de garanties complémentaires souhaité. Faites des simulations de remboursement si vous voulez avoir des résultats concrets, calqués sur vos besoins.

5. Vérifier les limites d’âge pour les complémentaires santé des seniors

Une personne qui prend sa retraite aura peut-être besoin d’une nouvelle couverture santé si elle renonce à bénéficier de celle proposée par son ancienne entreprise. Dans ce cas, il y a un élément à ne pas oublier : celui de la limite d’âge précisée dans certaines clauses de contrats. En effet, les mutuelles deviennent frileuses avec les années et décident ne plus couvrir les seniors qui ont dépassé les 70 ou 75 ans. Cela s’explique par le fait que ces septuagénaires sont davantage susceptibles d’être hospitalisés ou de consulter régulièrement des médecins spécialistes. Tout cela coûte très cher et l’Assurance maladie rembourse peu. Afin de ne pas être pris au dépourvu, mieux vaut alors, si vous êtes senior, chercher une éventuelle limite d’âge cachée quelque part. Il serait dommage de devoir résilier un contrat seulement après quelques mois, pour négligence, et de recommencer les recherches.