Faire carrière à l’international est le rêve de beaucoup de français. Néanmoins, il n’est pas toujours aisé de se lancer, notamment lorsque l’on ne possède pas les compétences requises. Mais pas de panique, il est tout à fait possible de développer petit à petit ses compétences pour espérer un jour réussir son expatriation. Découvrez les 5 compétences clés pour une carrière à l’international réussie.

1. La maîtrise de la langue anglaise

Vous prévoyez d’aller travailler à l’étranger ? La première étape est de passer un test d’anglais. Et oui, il est impensable de vous lancer dans une carrière à l’international sans vous assurer au préalable de la maîtrise des compétences en langue anglaise. Que votre destination soit un des pays anglophones ou non, il est primordial d’être capable de communiquer en anglais. L’anglais est la langue internationale de référence et que vous partiez en Suède, au Kenya ou au Brésil, des compétences en anglais sont indispensables. Par ailleurs, en fonction de votre contexte professionnel il vous faudra une maîtrise plus ou moins aboutie de la langue de Shakespeare. Différents tests linguistiques vous permettent de connaître votre niveau. Si vous avez des lacunes, suivre une formation en anglais peut vous permettre de passer des certificats de langue tels que le TOEIC afin d’obtenir un bon score.

2. Les compétences managériales

En fonction de votre rang dans la hiérarchie, les compétences managériales peuvent être très importantes. Si vous êtes amené à être responsable d’une unité, vous devez à tout prix développer votre leadership. En effet, le fait de vous retrouver en dehors de votre zone de confort peut rendre vos tâches plus complexes en tant que manager. Par ailleurs, travailler dans un nouvel environnement implique de faire face à de nouveaux problèmes liés à votre pays d’accueil. Si vous rencontriez des difficultés quant à vos compétences managériales dans votre précédent poste, l’expatriation peut être une chance pour recommencer à zéro. Cette expérience professionnelle positive pourra alors être valorisée sur votre CV à l’avenir.

3. L’organisation

Être organisé est essentiel pour réussir sa carrière à l’international. Tout d’abord, l’expatriation nécessite un ensemble de démarches, notamment administratives, parfois lourdes. Pour ne pas perdre le fil, une organisation sans faille est requise. Une fois sur place, vous continuez à exercer votre esprit organisationnel pour faire face à votre nouvelle vie de travail. Les entreprises mondialisées peuvent être complexes. Pour comprendre le fonctionnement de l’entreprise, ses méthodes de travail, sa structure ou encore ses objectifs, vous devez faire preuve d’un grand sens de l’organisation. Par ailleurs, au-delà de votre vie professionnelle, c’est votre quotidien qui est bouleversé. La recherche d’un logement, par exemple, représente une difficulté pour beaucoup d’expatriés.

En étant organisé, vous mettez toutes les chances de votre côté pour trouver un logement rapidement. Ces compétences développées à l’étranger peuvent ensuite être transférables dans votre pays d’origine. Si vous avez appris à développer votre sens de l’organisation, celui-ci vous permettra de valoriser votre expérience à l’étranger une fois l’expérience terminée. Enfin, votre sens de l’organisation est également mis à l’épreuve lorsque vous prévoyez votre retour.

4. Les compétences relationnelles

Si vous avez décidé d’embrasser une carrière internationale, les compétences relationnelles sont fondamentales. En partant travailler à l’étranger, vous vous engagez dans une carrière à court, moyen ou long terme. De ce fait, il est nécessaire d’être en mesure de mener à bien des relations avec vos futurs collègues, étrangers ou non. Vous êtes amenés à collaborer avec des personnes issues de milieux culturels différents. En fonction de votre destination, la constitution d’un réseau peut être plus ou moins nécessaire. Dans certains pays, les coutumes locales imposent de participer à différents événements d’ordre privé afin de mener à bien vos objectifs professionnels. Il faut à tout prix éviter d’être isolé si vous souhaitez réussir votre expérience à l’étranger.

5. L’ouverture culturelle

Pour espérer exercer le métier de vos rêves à l’étranger, une ouverture culturelle est indispensable. Vous devez prendre conscience qu’en partant travailler loin de chez vous, tous vos repères sont bouleversés. Vous arrivez dans de nouveaux locaux, avec des collaborateurs différents et des méthodes de travail distinctes. Accepter d’être dépassé pendant un moment est la première étape. Grâce à votre ouverture sur le monde, vous devez faire des efforts pour appréhender votre nouvel environnement. Ainsi, vous découvrez les formes de politesse propres à votre pays d’expatriation, ses pratiques culturelles ou encore ses manières de communiquer. Cette démarche est essentielle pour réussir à s’intégrer et entretenir de bonnes relations avec ses collègues, voire se faire des amis.