À la fin des vacances d’été, tout semble revenir à la normale. Après les barbecues entre amis, les grands repas en famille avec entrée et dessert inclus, une plus grande consommation de snacks, les glaces et l’alcool, quelques kilos en trop s’accumulent. Revenir aux bonnes habitudes alimentaires et à une routine nutritionnelle plus saine, devient donc une nécessité. Pour cette raison, après les vacances, beaucoup de personnes cherchent à perdre ces kilos en trop pour se sentir et de se sentir bien. Voici nos conseils pour vous aider à atteindre cet objectif.

1. Suivre un plan nutritionnel

Habituellement, une personne normale prend entre 3 et 5 kg en moyenne après l’été. Cela dépend, bien évidemment, de combien vous priorisez les aliments protéinés, sources d’ acide aminés, et les légumes quand vous mangez pendant les vacances et le sport que vous pratiquez. Il y a beaucoup de gens qui passent plus de temps pendant leurs vacances à faire du sport à l’extérieur, que pendant les périodes où la routine de travail les empêche de le faire. Dans ces cas, la prise de poids sera moindre. Mais beaucoup d’autres personnes oublient toutes ces bonnes habitudes pendant leurs vacances. Ce qui engendre la prise de poids rapide. Pour cela, la première chose est de se fixer un plan nutritionnel en fonction des objectifs que vous voulez atteindre après cette période de l’été. Vous pouvez commencer par intégrer un brûleur de graisse à votre routine.

Cependant, que ce soit pour une perte de poids, une définition de la silhouette, une recomposition corporelle ou une prise de masse musculaire sans modifier significativement le poids, il est toujours plus facile d’atteindre ces objectifs lorsque vous êtes conseillés par un nutritionniste professionnel. En général, il est important de prévoir un menu hebdomadaire dans lequel vous privilégiez les légumes et les protéines, tout en limitant les glucides raffinés et les graisses animales. De plus, au retour des vacances, vous avez encore du beau temps, qui vous permet de préparer des plats frais, simples et riches en vitamines, comme des salades, des soupes froides et des smoothies de légumes.

2. Se fixer des objectifs réalistes

Il est important d’être patient, mais aussi réaliste, pour obtenir des résultats vraiment durables. Sachez que, si vous commencez à suivre un plan nutritionnel difficile ou insoutenable dans le temps, vous risquez de l’abandonner avant d’avoir atteint vos objectifs. Pour cette raison, l’étude et le suivi professionnel vous permettent d’avoir, dans un premier temps, les recommandations nutritionnelles les plus efficaces, sans priver votre métabolisme des nutriments essentiels. Une fois que vous avez perdu ces kilos en trop, vous devez conserver les bonnes habitudes qui vous ont conduit à atteindre cet objectif. Ainsi, il est essentiel de poursuivre avec un plan nutritionnel sain et maintenu dans le temps. En effet, il ne s’agit pas seulement de perdre quelques kilos que vous avez gagné en été, mais aussi de maintenir durant le reste de l’année une alimentation saine que vous intégrez naturellement dans votre vie, sans avoir le sentiment d’être en régime permanent.

Évidemment, chaque cas particulier doit être étudié, car il y a des personnes qui ont besoin d’un plan initial plus strict pour atteindre leurs objectifs à court terme. Ensuite, ils doivent suivre un plan d’entretien pérenne pour le reste de l’année. Pensez toujours que les bonnes habitudes alimentaires changent votre relation avec la nourriture, pour devenir avec le temps un style de nutrition sain et naturel valable toute l’année. Et si vous comptez augmenter votre masse musculaire, les sports de musculation sont un bon allié.

3. Préparer une bonne liste de courses

Après l’étude nutritionnelle avec un nutritionniste, il vous donnera les recommandations nutritionnelles adaptées à votre cas, en fonction des objectifs que vous voulez atteindre. Généralement, la première étape consiste à éliminer les aliments transformés riches en calories. Ce groupe comprend une infinité d’aliments que vous intégrez souvent dans votre quotidien, comme les biscuits et pâtisseries, les sauces, les desserts ou yaourts sucrés, les saucisses, les boissons gazeuses ou aussi les jus conditionnés. De plus, il est important de réduire au maximum les glucides non entiers, comme les pâtes ou le riz blanc, les graisses animales et les aliments cuits frits. Vous pouvez prioriser les légumineuses dans la plupart des cas, mais en quantité et fréquence modérées. Par conséquent, votre alimentation doit être basée sur des légumes cuisinés avec différents types de cuisson ou crus pour que vos plats soient plus variés. Les protéines animales et végétales, riches en acides aminés, sont aussi important pour votre bien-être et pour un meilleur équilibre nutritionnel. Privilégiez les volailles ou les viandes maigres, les poissons, les crustacés et les mollusques. Quant aux boissons, il faut boire plutôt de l’eau ou des infusions. En revanche, l’alcool et les boissons gazeuses doivent être supprimés de votre liste de courses.