Quand place de l’argent pour un projet, c’est qu’on pense générer plus de profit. De nos jours, il y a de nombreux types d’investissements auxquels on peut se lancer. La seule différence qu’il y a entre eux est la valeur ajoutée. Pourtant, c’est un critère très important pour un investisseur. Ainsi, il faut bien choisir le type de placement pour ne pas tomber dans la perte. 

La valeur ajoutée dans un placement

La valeur ajoutée est une SIG ou solde intermédiaire de gestion. Elle illustre le bénéfice brut que la société crée. Il s’agit de la capacité à générer du profit avec le cycle de production. Ainsi, elle ne considère pas tous les aspects économiques de l’entreprise, mais elle désigne la richesse globale sans taxe, ni rémunération, ni salaire. Julien vautel donne plus d’information.

C’est la totalité des valeurs ajoutées de chaque entreprise qu’il y a dans un pays qui constitue son PIB ou produit intérieur brut.

Le calcul de la valeur ajoutée se fait durant une période donnée pour connaître l’évolution des comptes de la société. Il y a plusieurs méthodes efficaces utilisées par Julien Vautel pour la calculer :

  • Le calcul avec la marge : on l’obtient en additionnant la marge commerciale à la production de l’exercice et en soustrayant les consommations de l’exercice qui proviennent de tiers.
  • Le calcul avec le résultat net : on l’obtient après un assez long calcul : résultat net + charges exceptionnelles + charges financières + autre charges + charge de personnel + dotations aux provisions et aux amortissements + impôts sur les bénéfices + impôt versements assimilés et taxes — produits exceptionnels — produits financiers — autres produits — repris sur provisions et amortissements.

Valeur ajoutée, SIG et EVA

La valeur ajoutée est un moyen efficace pour le pilotage de la société. Il s’agit de la seconde SIG ou Solde Intermédiaire de Gestion. Sont analysés : la valeur ajoutée ou la VA, la marge commerciale, l’excédent brut d’exploitation ou l’EBE, le résultat courant avant impôt ou le RCAI, le résultat d’exploitation ou le REX, le résultat net ou le RN, le résultat exceptionnel. 

La EVA est la valeur ajoutée économique. Il s’agit d’un indicateur financier pour la création de valeur d’une société. Ainsi, elle est calculée en prenant en compte les divers fonds qui ont été mobilisés pour créer l’entreprise comme la dette. L’EVA fait partie du résultat net après la déduction des rémunérations que l’entreprise doit. C’est ce qui différencie l’Economic Value Added et la Valeur Ajoutée.

L’interprétation de la valeur ajoutée

Quand l’entreprise a une forte valeur ajoutée, alors, l’investissement a été bénéfique. En effet, le ratio doit être assez élevé pour subvenir à toutes les charges. Elles concernent surtout : les salaires, les taxes et les impôts, les partenaires, les investisseurs…

Quand l’entreprise a une faible valeur ajoutée, alors, l’investissement a été une perte. Le prix de revient a été trop faible, ou encore, le prix d’achat est trop élevé. Il y a un dysfonctionnement dans l’exploitation qui produit une mauvaise santé financière.

Pour faire l’interprétation, on peut se référer aux diverses données de l’entreprise. Il est aussi bénéfique que l’entreprise évolue avec une valeur ajoutée moyenne.

Les investissements inhabituels ayant une valeur ajoutée élevée

Quand on investit, il ne faut pas se limiter à l’achat d’une action auprès d’une entreprise. Tout investissement peut-être fructueux si on calcule sait placer de l’argent. Toutefois, il y a des types de placements insolites, mais qui génèrent beaucoup de bénéfice.

  • Les billets et les pièces : chaque année, il y a une mise en enchère des collections de billets et des pièces anciennes. Il y a de grands riches ou des banques qui les achètent à un prix remarquable durant l’enchère. Par exemple, le total de 379 pièces issues de la collection complète australienne a été vendu à 871 264 dollars, un ancien billet de 500 dollars a été vendu à 214 000 euros.
  • Les timbres : Le timbre le plus cher de l’histoire est le One Cent de la Magenta de Guyane britannique. En effet, il a été vendu contre 9,48 millions de dollars américains. Les pièces anciennes très rares ont plus d’importance aux yeux des banques.
  • Les instruments musicaux : ce n’est pas n’importe quel instrument musical qui a une forte valeur ajoutée. En effet, il peut exister plusieurs violons Stradivarius, mais celui qui a été utilisé par un grand interprète aura plus de valeur. Le marché des violons est très intéressant vis-à-vis de la stabilité. Il y a des fans très riches ne calculent pas l’argent pour acheter l’instrument de musique de son idole.
  • Les parfums : ils génèrent un important flux sur le marché d’autant plus qu’ils sont utilisés tous les jours. Toutefois, ce ne sont pas tous les parfums qui ont une grande valeur, mais c’est ceux qui ont été très connus, mais qui ne sont plus fabriqués. Ces parfums vintages ont un prix bien plus élevé par rapport à leur prix d’origine.