Quels sont les facteurs qui influent sur le coût de l’assurance moto ?

Assurance moto

Publié le : 28 novembre 20235 mins de lecture

Vous venez d’avoir votre permis moto ? Vous roulez depuis plusieurs années déjà et vous trouvez que vous surpayez votre assurance ? Prenez alors le temps de découvrir le texte ci-dessous. Il vous détaillera en effet les mécanismes déterminant le montant des cotisations mensuelles. Il vous sera alors plus facile d’identifier les paramètres à modifier pour bénéficier de tarifs plus attractifs sans pour autant renier sur le niveau de protection.

Le type de moto

Le type de moto, et plus particulièrement sa puissance, reste probablement le facteur le plus important dans le calcul de la cotisation. Vous ne serez donc pas surpris de lire ici qu’une assurance moto 50cc sera bien moins chère que la protection d’une moto de grosse cylindrée ! Comme la première circule à une vitesse inférieure à la seconde, les assureurs considèrent que les sinistres seront moins nombreux et moins importants dans ces conditions. Par conséquent, leur prise de risque sera moindre, expliquant ainsi des cotisations moins élevées.

Veuillez également noter que les motos appartenant à la catégorie des « sportives » restent les modèles les chers à assurer. D’après les statistiques, elles sont souvent impliquées dans des sinistres, responsables ou non, alors qu’elles circulaient à grande vitesse. Il faut de plus signaler que de tels engins attirent bien plus les voleurs que les machines plus conventionnelles ou plus routières.

Le profil du conducteur

Comme le rappelle l’excellent site lesfurets.com, le profil du conducteur est également un paramètre important. Les assureurs concentrent leur attention sur deux données essentielles à leurs yeux, à savoir l’âge du conducteur et son expérience en deux-roues.

Les compagnies considèrent en effet que les jeunes conducteurs sont plus exposés à un potentiel sinistre. Souvent inexpérimentés, ils prendront alors des risques supplémentaires sur la route. Pour s’en prémunir, la plupart des assureurs appliquent donc une surprime. Celle-ci sera annulée pour les pilotes expérimentés qui seront alors considérés comme plus prudents et plus réfléchis au guidon.

Son historique

Si l’âge et l’expérience du conducteur sont essentiels pour choisir son assurance moto, les assureurs tiennent également compte des sinistres précédents, quelle que soit la compagnie concernée. En effet, les assureurs n’hésitent pas à mettre en commun de telles informations, grâce des fichiers informatiques centralisés et accessibles facilement. Mentir sur votre passé ne sera donc pas du tout possible pour espérer faire baisser le montant de la cotisation ! En agissant de la sorte et en effectuant une fausse déclaration, vous vous exposeriez de plus à de lourdes conséquences financières.

La compagnie d’assurance considère que les conducteurs déjà concernés par des sinistres dans le passé sont aussi plus susceptibles d’en subir d’autres à l’avenir. Pour en absorber les futures conséquences, elle va donc appliquer, dès à présent, une surprime. Bien évidemment, son montant dépendra des sommes déjà remboursées au cours des précédents sinistres.

Son lieu de résidence

On ne le sait pas toujours, la situation géographique d’un assuré est une donnée précieuse pour un assureur. En effet, la probabilité d’un sinistre ou d’un vol n’est pas uniforme sur l’ensemble du territoire français. Il existe en effet des zones, voire des quartiers, qui en compteront bien plus que la moyenne. Dans ces espaces, vous comprendrez parfaitement que les assureurs recalculent à la hausse le montant de la cotisation en comparaison avec le tarif moyen d’une assurance moto.

Il serait toutefois faux et inexact de croire qu’une telle surprime est uniquement liée à un taux de criminalité local supérieur à la moyenne. En effet, les compagnies tiennent également compte des conditions de circulation. Ces dernières ont en effet une influence directe sur le nombre et la gravité des accidents. Par conséquent, si vous résidez dans une région régulièrement concernée par les intempéries ou par des hivers rigoureux, attendez vous à payer plus cher votre assurance deux-roues !

Des astuces pour bénéficier de réduction

Vous êtes un jeune conducteur expérimenté et vous pilotez une sportive ? Attention au futur montant de votre cotisation ! Rassurez-vous, il existe quelques astuces permettant de la diminuer.

Vous disposez d’un peu d’argent sur votre compte courant ? Réglez alors votre assurance en une seule fois ! Vous éviterez ainsi les frais imposés, chaque mois, par la compagnie. Un tel fonctionnement vous permettra d’économiser quelques dizaines d’euros mensuellement, soit plus d’une centaine d’euros sur un an !

Votre moto est garée dans un espace sécurisé ? Vous possédez un anti-vol performant ? Vous avez suivi un stage homologué et reconnu par l’État afin d’améliorer vos talents de pilote ? Faites-le savoir à votre assureur ! De telles conditions peuvent en effet réduire le risque de vol ou de dégradation.

Plan du site