L’alcool devient un danger mortel, surtout l’alcool au volant ou la conduite en état d’ivresse. En effet, les bars, les supermarchés, les lieux de divertissement, vendent de l’alcool en toute légalité. Même s’il faut une carte d’identité pour acheter de l’alcool légalement. Boire de l’alcool peut sembler inoffensif pour certains, un verre entre amis, mais souvent boire de l’alcool est tout sauf inoffensif. Un verre ou quelque verres d’alcool n’est jamais sans risque, surtout au volant.

Risques de l’alcool au volant ou la conduite en état d’ivresse

En plus des risques immédiats pour la santé, les experts voient un autre danger. L’alcool est un risque sous-estimé dans la circulation routière. Le plus grave étant que la conduite en état d’ivresse peut entraîner un accident de la circulation causant la mort du ou des conducteurs et de ses passagers. L’alcoolémie ou le taux d’alcool par litre de sang est le pourcentage d’alcool trouvé dans le sang après une prise d’alcool, donc c’est un analyse effectué avec une prise de sang. Selon ce taux d’alcool dans le sang d’un conducteur de véhicule, ce conducteur de véhicule peut avoir des réflexes retardés pour la conduite d’un véhicule en toute sécurité. En plus, une boisson alcoolisée peut avoir un effet comme des évanouissements, un comportement agressif, des palpitations ou des psychoses. Surtout, si l’alcool est mélangé avec d’autres substances. Ce qui explique que la survenue d’un accident de la circulation si le conducteur en état d’ivresse prend le volant de son véhicule. 

Dépistage et prévention de la conduite en état d’ivresse

Des médecins, des toxicologues, des psychologues et des juristes ont discuté des effets de l’alcool sur la sécurité routière. Ils ont discuté de la manière de détecter et de prévenir la conduite en état d’ivresse. Pour la sensibilisation des dangers de la conduite en état d’ivresse, ils ont fait des spots publicitaires explicites pour sensibiliser les gens sur les mesures de sécurité routière. L’ethylotest permet de faire le dépistage du taux d’alcool par litre d’un conducteur lors d’un contrôle de police. En, effet, lors d’un contrôle de police, le conducteur souffle dans l’ethylotest pour mesurer le taux d’alcool que le conducteur a bu. 

Comme stratégie de prévention, la sécurité routière a mis en place des sanctions pour prévenir la conduite en état d’ivresse. Les conducteurs contrôlés par la police qui conduisent en état d’ivresse doivent payer une amende. Sinon, dans certains cas où le conducteur du véhicule a déjà été arrêté par la police pour une infraction au Code de la route, ce conducteur risque plus qu’une amende pour conduite en état d’ivresse. Ce conducteur risque une confiscation de son véhicule par la police. Ce conducteur risque aussi une suspension de permis, ou plus sévèrement il risque un retrait ou une annulation de son permis de conduire. Puis, dans le cas où le conducteur ivre cause un accident de la circulation avec ou sans victime, là ce conducteur commet un délit. Alors, ce conducteur risque la peine maximum à cause d’une conduite en état d’ivresse à l’origine d’un accident de la circulation.

La sensibilisation sur la sécurité routière est très importante. Une sensibilisation menée à bien peut sauver une ou plusieurs vies, les conducteurs du véhicule ou ses passagers ou des piétons marchant sur la route. Alors, pensez aux risques que vous prenez pour vous et pour les autres avant de penser à prendre le volant de votre véhicule après avoir bu un verre ou plusieurs verres d’alcool. Le dépistage fait par un contrôle de police ne suffit pas à prévenir un accident de la circulation du à une conduite en état d’ivresse, car un conducteur consciencieux doit l’accompagner.