Jardins espiègles : L’histoire et l’évolution des nains de jardin dans la culture populaire

Jardins espiègles

Publié le : 30 juillet 20236 mins de lecture

Depuis votre fenêtre, vous voyez le jardin de votre voisin. Vous apercevez alors un nouvel occupant posé sur la pelouse : un nain de jardin. Face à ce simple constat, vos pensées vagabondent. D’où vient cette coutume qui consiste à déposer ces petites statues dans son jardin ? Est-ce qu’elles ont une signification particulière ? Découvrez l’histoire de ces petits êtres en céramique ou en résine.

Premières apparitions et démocratisation des nains de jardin

Le fait d’installer des statues de nains à l’extérieur de la maison remonte à la Renaissance. Si les nains de jardin sont ancrés dans la culture populaire, il faut savoir qu’à l’époque, il s’agissait d’une coutume aristocratique italienne. Les personnes aisées installaient dans leur jardin des statuettes de nains, ce qui était un moyen pour elles de faire valoir autrement leur supériorité de classe. Ce n’est ensuite qu’au XIXe siècle, en Allemagne, que l’on retrouve véritablement l’origine de la coutume que l’on perpétue encore aujourd’hui. Dans un pays où les créatures féeriques et fantastiques sont légion, le nain a été mis en avant. Il incarne le travailleur valeureux, semblable à un mineur ou un ouvrier et se caractérise par sa bonhomie. Néanmoins, il faudra attendre quelques années avant que l’on commercialise des statues de nain de jardin doigt d’honneur, davantage fantaisistes. Au XIXe siècle, la fabrication de nains en céramique s’intensifie et l’Allemagne fournit de nombreux pays voisins, adeptes de ces décorations de jardin. La démocratisation de ces gnomes va modifier le processus de production : on passera alors de l’argile cuite à d’autres matériaux moins fragiles et onéreux tels que le plastique ou la résine.

Le nain de jardin érigé en icône de la culture populaire

Oui, les nains sont devenus les stars de nos jardins. Ils correspondent à la touche finale que l’on appose ou au contraire, il s’agit du premier élément décoratif que l’on installe à l’extérieur lors d’un emménagement. Pour autant, le nain de jardin n’a pas toujours été observé d’un bon œil. Encore aujourd’hui, il est qualifié “d’objet de mauvais goût”. N’est-ce pas le propre des icônes de la culture populaire, victimes des préjugés ? D’ailleurs, ils sont partout et l’on passe devant eux sans les voir. Ils se fondent dans le décor. Or, si vous prêtez attention aux œuvres autour de vous, vous verrez qu’ils ont également réussi à se faire une place discrète au cinéma ou dans la littérature. Les frères Grimm ne sont pas innocents dans cette affaire, puisque ce sont eux qui ont écrit le conte “Blanche-neige et les sept nains”. Les studios Disney ont ensuite repris cette histoire pour réaliser le film que l’on connaît. De nombreux ouvrages de la littérature jeunesse mettent aussi en scène ces nains de jardin.

Les symboliques différentes qui concernent les nains de jardin

Qu’en est-il dans leur symbolique ? On retrouve les nains de jardin dans de nombreuses cultures. Pour autant, leur signification n’est pas forcément la même. Parmi les symboliques les plus courantes, on retrouve cette idée que le gnome de jardin est un porte-bonheur. À cette notion de chance, on peut également rattacher le désir de bénéficier d’une énergie protectrice. En installant un ou plusieurs nains de jardin dans leur jardin, certaines personnes veulent que ces petites statues soient les gardiennes de ce lieu. La présence de nains de jardin dans votre jardin envoie aussi un signal fort : il s’agit d’une invitation pour les créatures mythologiques. Ainsi, vous acceptez la venue des fées et des elfes et tout ce petit monde parallèle veille sur votre jardin. Vous êtes plutôt adepte du second degré ? Rendez-vous sur le site de cette boutique en ligne, prince-decoration.fr pour retrouver des modèles drôles et irrévérencieux, tels que le nain de jardin doigt d’honneur.

La portée sociologique du nain de jardin

S’intéresser à l’histoire et à la symbolique des nains de jardin est loin d’être une perte de temps. Au contraire, c’est un sujet qui attise la curiosité des sociologues. Et si vous regardiez au-delà du catalogue des tendances déco outdoor 2023 ? Que dit ce gnome de jardin de vous ou de votre voisin ? Vous l’avez vu, ces petites statues sont parvenues à s’inscrire durablement dans la culture populaire. Elles ont traversé les époques et les frontières, essentiellement depuis la Première Guerre mondiale et se retrouvent dans de nombreux jardins de maisons de classe moyenne. Tour à tour, les nains de jardin sont passés d’un symbole de riches qui se revendiquaient différents des ouvriers, à un symbole d’affirmation d’indépendance pour les moins fortunés. Ces derniers, étant les heureux propriétaires d’un petit jardin, pouvaient décorer ce terrain qui leur appartenait, tout en se réappropriant cette image de travailleur. L’utilisation d’un objet qui paraît anodin de prime abord en dit long sur le mode de pensée d’une civilisation.


Plan du site