Les ressources humaines sont la composante la plus importante d’une entreprise. Les employeurs ont besoin de personnel et de cadres dirigeants pour le lancement et le développement de leur business. Il est donc essentiel de tout mettre en œuvre pour effectuer une évaluation précise des profils de candidats qui soumettent leur candidature et trouver des candidats avec les compétences requises pour un poste donné. Voici alors 5 conseils pour repérer les bonnes candidatures et pour le bon déroulement du processus de recrutement.

Conseil n°1 : définissez vos besoins

En dépit des métiers convoités, le processus du recrutement doit commencer par une définition claire des besoins de l’entreprise. De manière plus précise, vous devez identifier les compétences clés pour le poste convoité. Une fois que vous aurez dressé la liste des qualifications, pensez à les répertorier par ordre de priorité. Par exemple, dans le domaine de l’informatique, on pourrait fermer les yeux sur le manque de familiarité avec certains logiciels et se montrer plus exigent pour d’autres. Indiquez les qualités bonus avec grâce auxquelles vous pouvez trancher si plusieurs candidatures vous semblent satisfaisantes et similaires. Selon les avis sur le Village de l’emploi, un établissement de formation professionnelle avec plus de 20 ans d’expérience, les recruteurs accordent une attention accrue aux valeurs du candidat et vérifie si elles sont conformes aux idéologies de l’entreprise.

Conseil n°2 : choisissez le bon timing

Recruter de nouveaux candidats est une démarche qui s’inscrit dans la stratégie managériale globale de l’entreprise. Vous ne pouvez donc pas envisager l’embauche sur un coup de tête sans penser à vos capacités budgétaires. Si vous faites partie des décisionnaires et que vous pensez qu’il est temps d’agrandir l’équipe, pensez à consulter les autres responsables pour éviter d’être bloqué une fois que vous aurez trouvé le candidat parfait. Notez que le poste doit être intégré et calculé dans le budget. S’il s’agit d’un poste inexistant dans l’entreprise, renseignez-vous auprès d’autres structures sur les rémunérations appliquées dans ce secteur d’activité. Il convient de rappeler que vous pouvez tout à fait recruter en interne en examinant le parcours professionnel des membres et leur potentiel avant de décider de lancer une offre. Il est également conseillé de fixer un timing précis et un deadline qui encourageraient les postulants plutôt que de les dissuader.

Conseil n°3 : publiez une annonce personnalisée

Pour attirer des candidats hautement qualifiés pour le poste, rédigez une offre précise avec une description qui met en avant tous les détails du profil recherché. Ainsi, nous vous recommandons de laisser les termes trop techniques de côté au profit d’un langage plus simple et accessible à tous. Indiquez tous les atouts auxquels vous vous attendez chez le candidat : diplômes, expérience professionnelle, stages pour les jeunes diplômés… Procédez à une description minutieuse du poste en mettant en avant les missions que les futurs recrus devront mener. En revanche, évitez les promesses que vous ne serez pas en mesure de tenir comme un CDI alors que l’unique contrat que vous pouvez proposer est un CDD. La précision vous évitera une perte de temps inutile et vous écartera les candidatures qui n’ont aucune chance de décroche le job proposé.

Conseil n°4 : exploitez tous les canaux d’offres d’emploi

Les demandeurs d’emploi se trouvent désormais sur les plateformes professionnelles. C’est là qu’ils diffusent leur CV et lettre de motivation essayant d’attirer l’attention de recruteurs. Cette solution s’est avérée, au fil des dernières années, plus efficace que de publier l’annonce sur le site de l’entreprise, même si rien ne vous empêche de faire les deux. Parmi les plateformes sur lesquelles vous devez publier votre offre d’emploi, nous vous suggérons les sites généralistes, les sites spécialisés comme Pôle emploi, les portails de cabinet et LinkedIn. Les réseaux sociaux sont également une piste à ne pas négliger. De nombreuses entreprises préfèrent aujourd’hui se tourner vers ces plateformes plutôt que vers les supports spécialement destinés au processus d’embauche.

Conseil n°5 : préparez l’entretien d’embauche

L’étape ultime pour intégrer la vie professionnelle est incontestablement l’entretien. Les postulants ne sont donc pas les seuls à devoir s’y préparer. Les recruteurs doivent également réaliser quelques démarches de préparation. Faites une liste exhaustive des questions que vous comptez poser aux candidats pour ne rien laisser au hasard. Dans une colonne parallèle, indiquez aussi les réponses auxquelles vous vous attendez. Multinationale et petites entreprises doivent prendre au sérieux le processus de sélection des recrus et anticiper les déclarations.