De la dégustation à l’œnotourisme : comment devenir connaisseur de champagne et de vin ?

Œnotourisme

Publié le : 30 octobre 20226 mins de lecture

Plus que de simples boissons, le vin et le champagne appartiennent à un art de vivre omniprésent dans la plupart des pays du monde. Pour savourer un verre et glisser dans votre bouche une gorgée de plaisir, vous devez être un fin connaisseur. Une fois qu’ils ont coché cette case, nombreux sont ceux qui décident de se lancer dans l’œnotourisme proposant ainsi des séjours de dégustation mémorables. Dans Cet article, vous trouverez des conseils pour affiner vos connaissances dans ces grands crus.

1-Maîtriser les millésimes

Les millésimes désignent l’âge de certains produits parmi lesquels figurent les boissons alcoolisées. Les spécialistes attestent que la capacité de déterminer l’âge d’une bouteille est un atout essentiel pour percer dans ce domaine. Et c’est grâce aux millésimes que l’on parvient à identifier le caractère des vins d’une région spécifique au fil des années. Ils permettent aussi d’évaluer la qualité du breuvage. Cependant, pour mieux interpréter ces données, il faut avoir des chiffres référentiels. Ces derniers sont indiqués sur des fiches d’informations disponibles sur plusieurs sites web. On y trouve alors des détails concernant :

  • le vignoble ;
  • le vin ;
  • les saisons de pousse ;
  • les techniques de vendanges ;
  • les caractéristiques de la boisson.

Ces fiches sont mises à jour tous les 50 ans. Ainsi, si vous désirez vous lancer dans le business de la dégustation et évoluer vers un projet d’œnotourisme à proprement parler, vous devez avoir en tête tous les points listés ci-dessus. Ces données vous aident à choisir vos vins en toute connaissance de cause même si vous êtes novice dans ce domaine.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur : champmarket.com

À parcourir aussi : 5 choses à savoir sur l'œnotourisme

2-Se rendre régulièrement aux dégustations

Ce conseil peut vous sembler anodin, mais en vous rendant fréquemment à des dégustations, vous allez vous faire une idée de plus en plus précise sur cette passion partagée par un grand nombre d’adeptes surtout dans les pays de l’Occident. Ce sera l’occasion pour vous de découvrir du champagne de qualité et des grands crus, ce qui va développer vos connaissances et les diversifier. Cette démarche est intéressante parce qu’elle allie éducation et loisir. L’apprentissage de cette compétence devient alors une expérience passionnante. Vous allez découvrir des saveurs inaccoutumées et partir à la conquête de villes singulières : l’occasion idéale de faire des rencontres et d’échanger avec des sujets qui partagent votre engouement.

De manière plus concrète, ces événements permettent aux participants de développer leur vocabulaire en œnologie : une condition incontournable pour se proclamer connaisseur en grands crus ! Pour synthétiser, les saveurs du vin sont classées en trois catégories distinctes :

  • le tanin ;
  • l’acidité ;
  • la douceur.

Plus le vin est sec, plus il obéit aux critères des catégories douceur et acidité. Les experts proclament qu’un vin peu ou pas acide manque inlassablement de saveur. Quant au tanin, c’est cet arrière-goût au fond de la gorge que certains apprécient et d’autres pas. Il est issu des tiges, des graines et des peaux de raisins. Si vous finissez avec un goût amer à la bouche dans les secondes qui suivent la dégustation, cela signifie qu’il y a un excès de tanin.

Pour plus d'informations : Artisan chocolatier vs chocolat industriel : 4 bonnes raisons de choisir la qualité artisanale

3-Opter pour une dégustation méthodique

Pendant ces séances ou séjours de dégustation, on peut facilement surestimer ses aptitudes d’apprentissage. Pourtant, il est difficile de retenir le nom de ce délicieux vin rouge que vous auriez testé au-delà de quelques jours. Ainsi, il vaut mieux prendre des notes sur papier ou sur un support numérique. De nombreuses applications sont disponibles pour faciliter l’apprentissage. Vous pouvez même en trouver avec des fonctionnalités très avancées comme la reconnaissance d’images. Il suffit donc de prendre une photo de la bouteille qui vous intéresse ainsi que son étiquette. L’application procède ensuite à une lecture fondée sur une base de données intégrées. Grâce à ce type d’outils, vous pouvez aussi connaitre le prix des vins.

4-Choisir le bon verre

On ne le dira jamais assez : le choix du verre est une étape fondamentale de la dégustation. Pour dégager toutes ses saveurs, le vin doit être aéré. Il faut donc choisir un grand verre et dans le cas échant, verser le grand cru dans une carafe puis le remettre dans un récipient plus petit. Ce processus permet de séparer le vin de son dépôt évitant ainsi cette saveur amère qui compromet la qualité du goût. Voilà pourquoi cette phase est toujours respectée dans les séances de dégustation et pendant les séjours d’œnotourisme de façon plus spécifique. Cette démarche est encore plus incontournable lorsqu’il s’agit de vins jeunes.


Plan du site