Éléments essentiels du système d’une auto, les plaquettes de frein représentent un critère primordial de la sécurité. Dans ce contexte, un conducteur doit impérativement prendre soin de ces pièces, s’informer sur leur état et leur fonctionnement, et surtout savoir reconnaître leur usure.

Principe de fonctionnement des plaquettes de freins

Une fois usées, les plaquettes de freins doivent être remplacées, et dans la mesure du possible, les pièces de rechange neuves sont à acheter auprès d’un magasin spécialisé, ou du moins auprès des vendeurs de pièces auto d’occasion agréés. Le fonctionnement de cette pièce consiste à pincer les disques entre les plaquettes de freins, de manière à ralentir la rotation des roues. Ce frottement fréquent provoque l’usure de cet élément, mais aussi des disques par la même occasion. La confirmation de leur altération exige la prise en charge immédiate de leur remplacement.

Durée de vie des plaquettes de freins

Comme tous les consommables et les pièces détachées, ces pièces s’usent au fur et à mesure de leur utilisation au quotidien, tant que la voiture roule. Cet élément est rehaussé de garniture en fibres de verre qui s’amincit au fil à chaque fois que le chauffeur doit freiner puisqu’elle se frotte constamment contre le disque. En l’occurrence, en appuyant sur la pédale pour arrêter ou pour ralentir le véhicule, une fois usée, la plaquette prend plus de temps pour répondre et les risques d’accident deviennent imminents.

L’usure d’une plaquette peut être indiquée par le kilométrage, étant donné que la durée de vie de cette pièce est d’environ 30 000 km pour la partie avant et 70 000 km pour celle de l’arrière. De la même manière, le type de conduite a également une incidence sur le temps moyen de bon fonctionnement de ces consommables. Effectivement, une personne à la direction d’une voiture sportive et urbaine roule vite et consomme rapidement la garniture, avec une usure allant jusqu’à 30 % en plus, mais une conduite routière permet d’en optimiser la durée de vie.

Les symptômes de leur usure pour éviter le danger

Les véhicules récents, bénéficiant déjà de la technologie avancée, sont équipés d’un système d’alerte d’usure de chacune de leur plaquette. Un témoin sur le tableau de bord se met à clignoter ou s’allume dès que l’une d’elles est défectueuse. Sur les véhicules anciens, le symptôme le plus courant un bruit sourd au freinage, que le conducteur ne doit jamais négliger. Au contraire, il doit examiner l’ensemble du système rapidement.
D’autre part, il est aussi possible que des vibrations soient ressenties, que la pédale ne réponde plus et devienne molle ou que des secousses surviennent lorsque le chauffeur doit freiner. Ces symptômes traduisent déjà un grand risque pour le conducteur et les autres usagers de la route, alors, prendre un rendez-vous auprès du garage pour les remplacer est de rigueur.

Les vérifications à faire

Ces pièces doivent être vérifiées lors de l’entretien périodique afin de statuer sur leur état. Cette manière de faire est plus sure pour les voitures qui ne disposent pas d’un système d’alerte d’usure des freins. L’intéressé doit procéder par étapes et entamer par le démontage de la roue. Elles sont facilement repérables dans la mesure où elles sont logées dans l’étrier, montées autour du disque de chaque côté. L’épaisseur des garnitures doit être supérieure à 3 mm ou au moins l’équivalent de cette valeur. En dessous de cette épaisseur, il devient urgent de changer la plaquette puisque la valeur de référence pour une pièce neuve est de 15 mm.

Il est à noter que les disques s’usent également et perdent leur épaisseur en même temps que les plaquettes à chaque coup de frein. De toutes les manières, ce duo est complémentaire, d’où la vérification qui doit se faire en parallèle. Une fois que la plaquette a été changée, l’intéressé doit remettre le tout en place pour profiter à nouveau d’un bon système. Pour une auto à frein hydraulique, avant la reprise de la route, le chauffeur doit purger le système. Cette action consiste à expulser les prises d’air du système et à régler aussi la hauteur de la pédale. Pour ce faire, le garagiste actionne plusieurs fois cet organe de manière à soustraire l’air du tuyau. Néanmoins, le traitement des véhicules de dernière technologie peut être effectué par le biais d’un calculateur électronique.

Dans tous les cas, les titulaires des véhicules doivent retenir que le système de freinage représente la base de la sécurité du conducteur, pareillement pour ses passagers et les autres usagers de la route. Aussi, le minimum qu’un bon chauffeur doit connaître est la détection des symptômes de l’usure de cette pièce.