Très peu de personnes âgées acceptent d’être internées dans une maison de retraite. Elles préfèrent de loin continuer à vivre dans leur maison où elles ne craignent pas l’impersonnalité comme chez les instituts. Le maintien à domicile est donc à envisager pour leur famille et leurs proches. Pour cela, on a à disposition différentes solutions. Il convient tout simplement de faire le bon choix en se basant sur les besoins du senior ou de la personne à mobilité réduite.

Les solutions d’assistance aux personnes âgées et à mobilité réduite

Différentes options sont possibles pour le maintien à domicile des personnes dépendantes ou âgées :

– Téléassistance : ce moyen est vulgarisé depuis des années et intéresse bon nombre de personnes. Son côté pratique est ce qui attire le plus les proches des personnes âgées. En effet, il permet à une personne âgée de contacter un téléassistant chaque fois qu’elle ressent le besoin de discuter avec quelqu’un ou bien qu’elle a un problème. Ce service est souscrit sous la forme d’un abonnement et requiert l’installation d’un dispositif. Selon les cas, il peut être combiné avec d’autres prestations telles que la convivialité ou encore la conciergerie. Le principal atout de la téléassistance est son importante disponibilité qui est de 7j/7 et 24h/24. Il est cependant conseillé de ne pas opter pour n’importe quel contrat. Pour mieux comprendre, cliquez ici.

– Proche aidant : comme son nom l’indique, l’assistance aux personnes âgées ou à mobilité réduite est assurée par un de ses proches. Cela peut être intéressant dans le sens où le senior se sent plus à l’aise avec quelqu’un qu’il connaît qui peut être son enfant, un de ses petits-enfants ou encore son conjoint. En tout cas, la personne se chargera de différentes tâches : ménage, courses, etc.

– Aide à domicile : cette solution est à choisir si aucun proche de la personne âgée n’est apte à s’occuper d’elle. Dans ce cas, on compte sur l’intervention d’un professionnel l’aider. La mission de l’intervenant consiste à faire le ménage et les courses, préparer les repas, etc. D’ailleurs, avec ce type de service, on peut bénéficier d’un financement.

Les types d’assistance pour les personnes âgées et à mobilité réduite

Les services à la personne ont été élaborés afin de venir en aide aux personnes âgées ou dépendantes pour améliorer leur quotidien. Le type d’assistance qui leur est fourni est sélectionné en fonction du degré de leur dépendance ou d’autonomie. De toute façon, toutes les aides quelle que soit leur forme ont pour objectif de favoriser leur autonomie. Aussi, elles ont toutes pour vocation de leur donner l’opportunité de rester pendant un long moment dans leur maison :

– Aide dans les différentes activités au quotidien : si le senior n’a plus la capacité de prendre seul une couche, d’aller dormir, de s’habiller, etc. alors, on fait appel à un intervenant pour l’assister tous les jours pour accomplir ces divers gestes.

– Aide dans l’accomplissement de divers travaux dans la vie quotidienne : la personne âgée dispose encore d’un minimum d’autonomie pour les activités susmentionnées. Seulement, elle ne peut plus s’adonner aux activités qui demandent des efforts physiques telles que faire les courses, repasser ses vêtements, nettoyer sa maison, etc. L’aide à domicile sollicitée ne vient pas toujours les jours mais à une fréquence de une à deux fois par semaine.

– Assistance administrative : ce service a la personne est utile pour les diverses procédures administratives à réaliser par le senior. Il y a principalement la gestion des prises de rendez-vous ou le courrier.

– Aide en cas d’urgence : ce type d’assistance est possible grâce à la téléassistance.

Choix du mode d’intervention

Pour trouver un professionnel pour le maintien à domicile des personnes âgées et à mobilité réduite, on peut faire un choix parmi les options suivantes :

– Prestataire : on peut recourir au service d’une entreprise spécialisée dans les services à la personne. Elle envoie donc un des intervenants qui travaille pour elle au domicile de son client. Cette option est à préférer si on veut éviter les démarches administratives et juridiques.

– Mandataire : on emploie directement l’intervenant sans pour autant se charger des différentes formalités administratives et juridiques. Le mandataire est un intermédiaire entre les deux parties.

– Gré à gré : on ne passe pas par un prestataire ou un mandataire. On procède seul à la quête de l’intervenant. C’est plus économique mais ne décharge pas des formalités.