Salles de Consommation pour la drogue

Une expertise scientifique sur l’usage des drogues, publiée cette semaine, indiquerait que la politique nationale de réduction des risques a atteint ses limites. En question, une libéralisation que réclament les associations”

source Le Monde

Les associations le réclament depuis longtemps, des salles de consommation surveillées où la consommation de drogue serait faite à moindre risque. Cela existe déjà en Suisse, en Allemagne, en Espagne et au Canada. Les injections se passent dans des conditions sécurisées et minimisent les risques liées à la consommation.

Certains estiment ces salles de consommation comme des lieux d’incitation à consommer. La ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, attendait les conclusions de ce rapport pour décider de lancer une expérimentation. L’expertise scientifique devrait être publiée dans la semaine.

Les grandes lignes ont été présentées Jeudi et l’expertise préconise, entre autres, la mise en place de “centres d’injection sécurisés”. Le ministre de la Santé devrait tenir parole, se disent les associations Aides et Médecins du monde. Dans le gouvernement, les avis sont partagés puisque Etienne Apaire, président de la Mission Interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt) n’a pas caché son aversion pour les salles de consommation.

Attention, ces salles ne serviront pas à acheter, vendre, échanger ou partager de la drogue mais uniquement à sécuriser cette prise de drogue. Une expérimentation devrait avoir lieu pour dépassionner le débat.