Après avoir bu la tasse, elles sortent difficilement la tête de l’eau. Si 27% des PME prévoient une amélioration de leur niveau d’activité en 2010, selon un sondage d’Agefos PME, rendu public hier, seulement une sur cinq envisage de recruter dans les six mois à venir.

“Cela signifie que les carnets de commandes ne sont pas suffisamment regarnis et les perspectives pas assez bonnes pour que les entreprises se remettent à embaucher” a commenté Jean-Eudes du Mesnil, secréataire général de la CGPME (Confédération générale des petites et moyennes entreprises)

Si elles se refusent encore à signer des CDI, les PME recommencent pourtant à recourir à l’intérim, un signe plutôt encourageant.

Reste que toutes ne sont pas logées à la même enseigne : “les entreprises les plus vulnérables aujourd’hui sont celles de trois à cinq salariés, qui souffrent encore d’un manque d’activité” constate Thierry Million, responsable des études chez Altares. Et celles du BTP seraient les plus en difficulté …

Voici encore un constat amère concernant la reprise qui se fait attendre. Si vous cherchez en ce moment un travail, courrez vers les agences d’intérim, c’est ici que ça commence à embaucher.

Mesdames et Messieurs qui recherchez dans le BTP, changez de voie pour le moment, car tous les chantiers prévus cette année ont été repoussés pour l’année prochaine