Rappelez-vous il y a quelques années. Vous receviez un appel d’un type essayant de vous vendre une cuisine, un aspirateur, une assurance … En général le soir tard, un gars avec un accent à couper au couteau et ne comprenant pas trop vos questions …

C’est ce qu’on nomme un Centre d’Appel !

Des dizaines, des centaines de personnes accrochées à leur casque + micro et qui nous contacte à n’importe quelle heure de la journée pour nous réciter un scénario écrit par des pseudo-professionnels de la communication. Et quand vous décrochez et tombez sur ce type d’appel, il faut déjà attendre une bonne minute pour en placer une ! Car votre interlocuteur doit cracher sa communication coûte que coûte s’il veut avoir de bonnes statistiques.

C’est la délocalisation à outrance qui a fait que les centres d’appel sont devenus totalement ringards et inéfficaces !

Alors bonne nouvelle, le gouvernement met les pieds dans le plat et nous concocte un “Plan contre la délocalisation des Centres d’Appels”. Alors, cela va-t’il changer quelque chose ?

Oui, bien sûr, et le premier changement sera d’enlever la barrière de la langue ! Imaginez sortir une expression commme “Vous me cassez les c….. à m’appeler à cette heure, je sirote mon anis m…” à un pauvre gars du nord de l’Afrique qui ne comprend pas le rapport entre vos c…. et le fait qu’il vous appelle ! Bientôt, vous serez totalement compris car vous aurez affaire à un résident français qui normalement connait bien cette expression et je vous assure qu’il comprendra parfaitement qu’il vous emm ….

Mais en fait, le véritable intérêt de ce plan, c’est le nombre d’emplois qui vont être créés en rappatriant les centres d’appel des sociétés française dans l’hexagone . L’idée du gouvernement est de taxer les centres d’appel étrangers et du coup, le bénéfice sera bien grignoté et il ne sera pas aussi lucratif de délocaliser.

Alors, moi je dis bravo ! Reste à savoir si Bruxelles sera d’accord, car c’est Bruxelles qui devra valider