Face au réchauffement climatique, l’État a pris différentes mesures afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Il prône notamment l’utilisation des énergies renouvelables pour le chauffage de l’habitation. Parmi les solutions écologiques qui s’offrent à vous, il y a la chaudière biomasse. Cette installation est bénéfique pour la planète et vous aide par la même occasion à réduire votre facture d’énergie. Sachez par ailleurs qui l’État accompagne les ménages pour le changement de chaudière en leur proposant différentes aides financières.

Qu’est-ce que la biomasse ?

Cela désigne des matières organiques d’origine animale et végétale utilisées pour produire de l’énergie. La biomasse permet de créer de la chaleur. En général, elle est inépuisable. C’est aussi une source d’énergie verte ne rejetant pas de gaz carbonique dans l’air.

Une chaudière biomasse fonctionne comme un équipement classique fonctionnant au fioul ou au gaz. La combustion des produits organiques fait produire de calories. Celles-ci seront par la suite transportées dans le circuit d’eau chaude à l’aide d’un liquide caloporteur. Une chaudière biomasse peut chauffer votre maison efficacement. Mais, cet équipement peut aussi permettre de produire de l’eau chaude sanitaire dans votre logement. Et, vu son coût moins onéreux, le remplacement chaudière vous permettra de réaliser des économies entre 30 à 60 %. Si vous souhaitez vous y lancer, rendez-vous sur www.machaudieregratuite.fr.

Les différents modèles de chaudières biomasse

Vous avez le choix entre trois types de combustible pour charger votre chaudière biomasse. Le chargement peut d’ailleurs s’effectuer soit automatiquement, soit manuellement suivant le modèle de chaudière choisi.

D’abord, le bois bûche est le premier type de combustible existant. C’est le plus utilisé étant donné son coût moins élevé. Toutefois, à cause de l’humidité persistante du bois bûche, ce type de combustible offre un rendement qui n’est pas très intéressant. Par ailleurs, le bois est lourd, et requiert un espace de stockage assez grand. Et, le chargement doit être fait à la main.

Ensuite, vous avez les plaquettes industrielles ou forestières. Celles-ci sont obtenues du broyage des déchets de bois provenant de scieries (industrielles) ou de forêts (forestières). Le rendement offert par ce type de combustible est plus intéressant comparé à celui du bois bûche. Le chargement de votre chaudière peut par ailleurs se faire de manière automatique avec ces plaquettes.

Enfin, les granulés de bois encore appelés pellets sont les dernières options qui s’offrent à vous. Il s’agit de petits cylindres de bois d’environ 2 cm de long. C’est le type de combustible qui offre le meilleur rendement. Les pellets occupent par ailleurs moins d’espace et sont compatibles avec les chaudières à granulés à chargement automatique.

Les aides financières pour le remplacement de votre chaudière

Vous pourrez bénéficier d’un crédit d’impôt chaudière pour l’installation chaudière à granule ou autre. Pour être éligible à cette aide, vous devez confier la pose à un artisan ayant la certification RGE. Des plafonds de dépenses sont fixés par le gouvernement. Cela dépend de la votre situation familiale (si vous êtes seul ou marié.). Outre le CITE, l’État propose un autre coup de pouce dont la prime énergie. Son obtention est soumise à des conditions de ressources.

Si vous utilisez actuellement une chaudière au fioul, sachez aussi que l’État a créé une prime à la conversion de ce type de chaudière. Il s’agit de la prime chaudière un euro. Pour en bénéficier, les ménages très modestes peuvent se rapprocher d’un professionnel tel que Ma Chaudière Gratuite moyennant 1 euro. Celui-ci se charge par la suite de la pose de votre chaudière à granulés et sera payé par l’État. Si vous ne remplissez pas les conditions de ressources requises, le montant de l’aide sera diminué.