Cumulées à des taux de crédit très bas, les aides permettent de financer une part non négligeable de l’acquisition d’un bien. A partir du 1er juillet, le prêt à taux zéro (PTZ) qui permet à des primo-accédants d’emprunter à intérêt nul pour acheter leur résidence principale, sera moins avantageux dans le neuf mais reste tout de même majoré de 50% jusqu’à la fin de l’année.

Par exemple, sous conditions de ressources, un couple avec un enfant à Lyon (zone B), pourra encore emplrunter 28500 euros à 0%, le même à Paris (zone A), 37500 euros.

Les sommes allouées pour un achat dans l’ancien sont moins importantes (jusqu’à 22500 euros en zone A pour un couple avec enfant, 15200 en zone B)

Alors, pour trouver un appartement, oubliez le carnet de chèque ou la carte bleue et courrez vers votre banque pour obtenir un prêt avantageux, sachant qu’en ce moment, les banques sont plutôt frileuses vu la conjoncture et la perte d’emploi de certains emprunteurs.

Dernière chose, faites jouer la concurrence, les banques sont votre fournisseur, et vous vous êtes le client. On a tendance à oublier cette évidence parfois !