La conduite supervisée et la conduite accompagnée permettent à une personne de conduire une voiture avec la présence d’un accompagnateur, avant d’obtenir le permis de conduire. Ces 2 formules offrent des avantages économiques et pédagogiques. Cependant, elles représentent de grandes différences. Ces différences mentionnent l’âge ainsi que le fait qu’il existe une assez grande particularité au niveau de la conduite supervisée.

Qu’en est-il de la conduite accompagnée ?

La conduite accompagnée peut s’offrir à vous à partir de l’âge de 15 ans, cette formule demande aux jeunes conducteurs de rouler de 3000km durant 1 an au moins et d’être aussi accompagnés d’une personne qui possède déjà un permis de conduire depuis 5 ans et qui doit être bien valide. En revanche, le prétendant du permis devrait avoir passé préalablement 20h environ de conduite pendant une formation en auto-école et devrait être jugé capable par cette dernière de prétendre à cette conduite accompagnée. Les 3000km terminés en conduite, vous pouvez finalement passer votre permis à partir de 17 ans et demi, et conduire à partir de 18 ans seulement. A part la possibilité d’obtenir un permis à un plus jeune âge, la conduite accompagnée vous permettra de prendre confiance en vous et d’optimiser vos chances de réussir à l’examen. Cela vous permettra aussi d’avantager d’une surprime réduite d’assurance à partir des avantages des tarifs importants, afin d’encourager la formation. De ce fait, la surprime qui est demandée à un conducteur encore novice est d’au maximum 50% sur la cotisation de base et non 100 % pendant la première année, après de 25 % pour la deuxième et pour la troisième année, il y aura une suppression de la surprime. Pour plus de détails à ce sujet, visitez le site www.cer-rouen-normandie.com

Qu’en est-il de la conduite supervisée ?

Dans le cas d’une conduite supervisée, sachez que l’âge minimum demandé est de 17 ans. Chaque candidat devra aussi passer le code et poursuivre la formation avec son enseignant de même manière qu’en apprentissage anticipé, donc 20h environ de formation. Après cela, l’élève peut conduire avec un accompagnateur. Ce dernier peut être une personne de la famille, un ami, un voisin, ou un parent comme l’accompagnateur de la conduite accompagnée. Mais cette dernière n’est cependant pas plus souple, la conduite supervisée n’est, en aucun cas, soumise à beaucoup plus d’heures de conduite obligatoire, ni se plier à un grand nombre minimisé de kilométrage pour le parcours. L’accompagnement devra, par contre, durer trois mois au moins et ne doit compter seulement qu’un seul rendez-vous de pédagogie, en présence d’un accompagnateur et de l’enseignant venant de l’auto-école. L’accompagnement se déroulera en 1h de conduite et en 1h de théorie en salle, tout sera organisé par l’enseignant. Le but de ce rendez-vous est de connaître la mesure des progrès de l’apprenti et son assiduité. L’apprenti peut demander aussi à basculer vers la conduite supervisée pendant la formation, après un échec à un examen de permis de conduire par exemple. Cela va lui permettre de continuer à faire une conduite à peu de frais, pendant l’attente de l’examen.

L’âge : un critère qui différencie ces 2 formations 

La conduite accompagnée s’adresse essentiellement à un plus jeune âge, à partir de l’âge de 15 ans. Cet âge minimum est requis pour apprendre le Code de la route, afin de choisir la formule de la conduite accompagnée. Notez que pour une formation classique, vous devez avoir au moins 17 ans. Quand vous aurez obtenu le Code de la route, vous pouvez commencer l’anticipation de votre formation de conduite avec un enseignant ou un moniteur. Après le test, il peut valider le cas du jeune apprenti et voir s’il peut poursuivre ou non la conduite accompagnée avec un membre de la famille ou un proche quand il aura obtenu le permis de conduire. Tout doit se faire après avoir fait le passage à l’examen final. Par ailleurs, si vous souhaitez conduire en présence d’un proche, sans faire une anticipation de l’apprentissage de la conduite, vous pouvez choisir la formation de la conduite supervisée. Dans ce cas, vous ne pouvez passer le Code de la route que vers l’âge de 17 ans, c’est comme pour le cas des candidats classiques. Pareillement à celle de la conduite accompagnée, vous devez faire aussi un apprentissage de conduite en présence d’un enseignant légal, avant de conduire avec votre accompagnateur. La différence conduite supervisée et accompagnée est aussi visible au niveau de leur formation. 

Conduite accompagnée : une formation plus particulière

La conduite accompagnée présente des conditions bien particulières. Après la réussite de la formation conduite anticipée avec l’enseignant, vous devez conduire avec votre accompagnateur durant un an au moins et parcourir 3000 km. Avant de débuter, l’auto-école va organiser un rendez-vous entre l’accompagnateur, l’enseignant et le candidat. Cette organisation revient sur les compétences d’optimiser vos points faibles ainsi que vos points forts. Deux rendez-vous, à titre pédagogique, seront après organisés pendant la période de conduite accompagnée, afin de suivre en mieux la progression. Votre accompagnateur devra posséder un permis B datant de cinq ans au moins, sans suspension ni interruption. La possession du permis A ne compte pas évidemment. Il s’agit d’une règle identique pour la conduite supervisée. Les deux conduites (accompagnée et supervisée) sont deux formules assez similaires à l’exception près que vous pouvez commencer l’apprentissage à 15 ans et à 17 ans. Ces deux formations comportent beaucoup d’avantages et elles sont parfois moins chères comparées à une formule classique. Il faut se renseigner auprès de votre auto-école agrée, afin d’avoir plus d’informations.