Les Français accordent une importance particulière à la retraite. En moyen, ils sont affiliés à 2 ou 3 caisses différentes au cours de leur carrière. Nombreuses sont les raisons qui justifient cette situation. Par définition, la retraite est un système qui permet à tout salarié de bénéficier plusieurs années de libertés, franchise de toute activité professionnelle avec une sécurité financière qualifiable. Le système de retraite se traduit par une cotisation que le salarié verse durant sa carrière et qui sera ensuite restituée en forme de pension au moment de la retraite. En France, on compte trois niveaux de retraite différents : le régime de retraite de base, le régime de retraite complémentaire et le régime de retraite supplémentaire. Pour bien comprendre le fonctionnement de ce système, découvrez les détails sous cette rubrique.

Les différents régimes de retraite

Avant d’aller plus loin, il est judicieux de comprendre quels sont les différents régimes de retraite en France. En effet, le régime retraite france se répartit en trois niveaux dont la première est la retraite de base. Les régimes de base sont gérés par la caisse nationale d’assurance-vieillesse connue sous l’abréviation de Cnav. Ils couvrent l’ensemble des secteurs public et privé ainsi que les activités libérales. Les salariés cotisent durant leur activité pour recevoir une pension de vieillesse. La retraite complémentaire constitue le deuxième niveau du régime. Vous cotisez à travers votre employeur qui extrait un pourcentage sur votre salaire brut. La somme sera ensuite versée à la caisse de retraite complémentaire. Ainsi, au moment de prendre votre retraite, vous pouvez recevoir un revenu complémentaire. Le niveau trois revient au régime complémentaire. Ce système est facultatif et peut-être adapté par une entreprise ou individuellement. Il peut se présenter sous plusieurs formes telles que la retraite girardin par exemple. Pour toutes informations supplémentaires concernant le régime retraite girardin, rendez-vous sur www.girardin-industriel-conseils.fr.

Le fonctionnement du système de retraite

Le régime général (composé du régime de retraite de base et complémentaire) est obligatoire. Le système fonctionne par répartition. Ce qui signifie que les cotisations versées par les salariés actifs sont immédiatement utilisées pour financer les pensions de leurs aînés. En contrepartie, cela leur ouvre le droit à une pension de vieillesse. Ce système est donc basé sur la solidarité de générations à génération. C’est tout l’inverse du système par capitalisation, ce dispositif est facultatif. Le régime consiste à mettre de l’argent de côté pour ensuite le récupérer arrivé à la retraite. L’ensemble de la cotisation accumulée constitue une épargne. Il s’agit alors du régime de retraite complémentaire comme l’épargne-retraite ou l’assurance vie.

Comment calculer la retraite ?

Pour les régimes de bases, votre pension est évaluée en fonction de la durée totale de votre activité professionnelle sur laquelle vous avez cotisé. Le montant dépend de votre niveau de revenu : les 25 meilleures années pour les commerçants, salariés et les artisans. C’est le dernier mois de traitement pour les fonctionnaires. Les régimes complémentaires sont calculés selon les points qui sont convertis directement en pension mensuelle. Ainsi, la somme de votre pension et votre revenu dans la vie active sont exactement les mêmes. À noter que la loi girardin industriel accord une exonération pour les retraités soumis à ce dispositif.