Grève interprofessionnelle

MANIFESTATION NATIONALE A PARIS – Place de la République 12 heures- Bastille-Nation Le MARDI 15 JUIN 2010RETRAITES : Le gouvernement abat ses cartes.

Le gouvernement rendra public son projet de loi de « réforme » des retraites le mardi 15 juin 2010.

Comme tous les salariés qu’ils soient du secteur public ou du secteur privé, les personnels hospitaliers sont également concernés par l’allongement de l’âge légal de 60 ans et de la durée de cotisation.

Dans un document de simulation remis aux organisations syndicales début juin, il est indiqué comme mesures envisagées par le gouvernement : la fin du calcul de la pension sur les 6 mois de traitement, le passage de 7,85% à 10,55% de la « retenue » pour la pension prélevée (ligne Cotisations RCN sur la feuille de paie) sur le traitement mensuel réel ou traitement de base (ligne BTO sur la feuille de paie).

La fin du calcul de la pension sur les 6 derniers mois de traitement

Année de liquidation Durée de référence pour l’indice de liquidation Année de liquidation Durée de référence pour l’indice de liquidation Année de liquidation Durée de référence pour l’indice de liquidation
2010 6 mois 2011 2 ans 2012 3 ans
2013 4 ans 2014 5 ans 2015 6 ans
2016 7 ans 2017 8 ans 2018 9 ans
2019 10 ans 2020 10 ans Les conséquences :Une baisse brutale des retraites

Le passage de 7,85% à 10,55% de la retenue pour la pension prélevée

sur le traitement mensuel réel

Traitement mensuel réel Taux de cotisation de 7,85% Taux de cotisation de 10,55% Ecartmensuel Perte annuelle de salaire
Agent Hospitalier 1382, 19 108, 50 145, 82 37, 32 447, 85
Aide-Soignant 1658, 63 130, 20 174, 99 44, 79 537, 43
Secrétaire Médicale 1769, 20 138, 88 186, 65 47, 77 573, 25
Infirmière C.Sup. 2036, 43 159, 86 214, 84 54, 98 659, 80
Adjoint Administratif 1543, 45 121, 16 162, 83 41, 67 500, 09
Maître Ouvrier 1465, 12 115, 01 154, 57 39, 56 474, 72
Agent Chef 1935, 07 151,90 204, 15 52, 25 627, 00
Médico-Technique 1893, 60 148, 65 199, 77 51, 12 613, 50

Chacun peut faire ses comptes sur les pertes financières subies en étant actuellement en activité si une telle « contre-réforme » passait. Et demain, ce serait pour tous des retraites de misère.

Communiqué de presse de Jean-Claude Mailly du 8 juin 2010 : « Alors que le gouvernement, selon Monsieur Copé, annonce qu’il présentera son projet de loi sur les retraites le 15 juin, Force Ouvrière lance un appel aux travailleurs et à leurs organisations pour rejoindre, ce même jour, l’appel à la grève interprofessionnelle de 24 heures et à la manifestation nationale à Paris.

D’ores et déjà, ce seront plusieurs milliers de salariés du public et du privé qui manifesteront le 15 juin à Paris sur l’appel de Force Ouvrière, rejoint nationalement par le SNETAA, la FGAF et par des militants d’autres organisations.

Face à un projet qui sera destructeur de droits sociaux, injuste socialement et inefficace économiquement, Force Ouvrière appelle les travailleurs à militer dès le 15 juin pour le retrait du plan gouvernemental.

NOS RETRAITES NE SONT NI NEGOCIABLES NI AMENDABLES

RETRAIT DU PROJET DE LOI SUR LES RETRAITES DU GOUVERNEMENT SARKOZY-FILLON

 

Augmentation de la Rémunération du Livret A pour Août 2010

Après une forte chute des taux d’intérêt du livret A, passé en quelques mois de 4% à 1.25%, celui-ci va à nouveau augmenter, enfin, mais pas à 4 %, malheureusement !

“Son taux de rémunération devrait augmenter le 1er août, pour atteindre 1.50 % ou 1.75% . C’est ce qu’a annoncé vendredi le Ministre du Budget, François Baroin, pour qui le livret A devrait suivre le coût de la vie, et donc s’adapter à l’inflation, en hausse en France après la crise de la zone euro”

source 20minutes

50 millions de Livrets A devraient être concernés en France, soit pratiquement un livret par habitant. Le niveau le plus bas a été atteint en août 2009 pour arriver à 1.25%. C’est certain qu’à un taux si bas, il n’est pas forcément intéressant, mais la plupart des foyers français utilisent le livret A pour mettre de côté, pour ne pas dépenser et éviter de mélanger avec le compte courant. De plus, certains n’ont pas d’autre alternative, car ils n’ont pas la possibilité d’ouvrir un vrai compte bancaire.

Il faut également savoir que le taux d’intérêt du Livret A a été bloqué à 1.25%, et normalement, il aurait dû descendre encore suite à la crise mondiale. Le gouvernement a préféré bloquer ce taux à 1.25% minimum.

Alors comment est calculé le taux de rémunération du Livret A ? On prend d’abord en compte l’évolution des prix, et ensuite les taux d’intérêts à court terme. Ce calcul est effectué 2 fois par an pour bien coller à l’actualité économique. Si le gouvernement applique exactement la formule mathématique, le taux devrait monter à seulement1.75% pour le 2è semestre 2010

 

Affacturage aux antilles

Eurofactor, filiale du groupe Crédit Agricole, renforce son réseau commercial en s’implantant aux Antilles.

Eurofactor a lancé son activité d’affacturage aux Antilles en avril 2009, en ouvrant ses bureaux en Guadeloupe au Centre d’Affaire du Crédit Agricole de Jarry et au Lamentin en Martinique

L’objectif d’Eurofactor est d’accompagner le développement des entreprises guadeloupéennes et martiniquaises en leur proposant une offre complète d’affacturage, en collaboration avec les réseaux bancaires du groupe Crédit Agricole.

Bernard Muselet, Directeur Général Adjoint d’Eurofactor, qui s’est entretenu avec des chefs d’entreprises locaux, a pu mesurer l’intérêt pour les offres d’affacturage de la part des entreprises antillaises, ce que montrent les premiers résultats commerciaux obtenus après quelques mois d’activité.

A propos d’Eurofactor

Filiale du groupe Crédit Agricole, Eurofactor est numéro 1 de l’affacturage en France*.
Implanté également en Allemagne, au Benelux, en Espagne, en Italie, au Portugal, et auRoyaume-Uni, Eurofactor est le premier réseau intégré d’affacturage en Europe avec un chiffre d’affaires factoré de près de

45 milliards d’euros.

Eurofactor accompagne le développement des entreprises en construisant avec elles la solution de gestion du poste clients la mieux adaptée à leur stratégie, à leur secteur d’activité, à leur taille et à la typologie de leur clientèle.
Dans un contexte économique difficile, Eurofactor a particulièrement bien résisté en 2009, en augmentant encore sa part de marché*.

Droit aux Logements Sociaux DALO

La mise en place du Droit opposable au logement, demandée depuis longtemps par les associations qui interviennent sur le champ de l’exclusion, a été voulue par cette majorité. Elle représente une avancée car elle créée une obligation pour l’ensemble des acteurs de la chaîne du logement.

Après un an de mise en œuvre, c’est près de 40% des demandeurs remplissant les conditions qui ont trouvé un toit sous la forme d’un logement ou d’un hébergement.

Benoist Apparu, Secrétaire d’Etat en charge du logement et de l’urbanisme, souligne qu’il ne peut se satisfaire de ces résultats et qu’il va continuer à agir.

Le secrétaire d’Etat indique que dans les régions très tendues comme l’Ile-de-France, nous savions que la mise en place du DALO ne permettrait pas d’apporter immédiatement un logement social pour tous les demandeurs. Mais le DALO nous donne une obligation de résultat et nous impose de nous mettre en ordre de marche pour que l’objectif soit atteint.
L’amélioration du dispositif implique :

  • de faire véritablement du DALO l’ultime recours : nous devons travailler sur toutes les situations de mal logement en amont.
  • de rendre les procédures d’attributions de logements sociaux plus transparentes pour garantir la prise en compte des publics prioritaires.

La priorité, c’est donc de construire plus, et notamment des logements sociaux, pour donner des débouchés aux demandes. 110 000 logements sociaux ont été financés en 2008, nous allons faire encore mieux en 2009.

Un autre objectif, c’est l’information, car beaucoup de personnes ne savent pas encore utiliser ce droit. Conformément aux recommandations du groupe de travail présidé par M. Paul Bouchet, une brochure « Droit au logement opposable – mode d’emploi » va être largement diffusée notamment auprès des travailleurs sociaux.

Ce document va permettre de mieux informer le public des modalités et des démarches à suivre pour bénéficier de ce dispositif dans les meilleures conditions.

Le RSA suspendu

Ça devait arriver, les départements, en charge du paiement des allocations RSA, ne peuvent plus faire face à cette charge. Le nombre de bénéficiaire ne cesse de croître et dix départements risquent de ne pas pouvoir payer le RSA en septembre !

Cette allocation, autrefois appelée RMI, était payée par l’état. Mais depuis 2002, les conseils généraux sont en charge du paiement et cela devient de plus en plus difficile d’y faire face .

L’état doit à la Seine-Saint-Denis (93) plus de 160 millions d’euros pour 2010. Certains départements sont incapable de faire face à l’augmentation constante des allocataires. Le gouvernement a proposé d’aider 10 départements en particulier en grande difficulté.

Mais bien sûr, ce n’est pas assez :

“On a besoin d’un fonds d’urgence pour les départements. Sinon, il y aura des départements en cessation de paiement dès la fin de l’année” clame Claudy Lebreton (PS), président de l’Association des départements de France et du Conseil Général des Côtes d’Armor.

Cet après midi, 58 présidents de conseils généraux viendront apporter leur soutien à leur homologue, Claude Bartolone (PS), dont le budget voté en avril dernier est en total déséquilible, d’après la Cour des comptes

Trouvez un emploi dans le vert

Les métiers qui gravitent autour de l’environnement ont un bel avenir devant eux. En effet, le recyclage des déchets, les analyses de l’air, la gestion des eaux usées seront d’une réelle importance dans les années à venir. Non pas qu’on ne s’en est jamais occupé, mais plutôt que l’industrie prenait toutes les compétences pour elle seule et ne laissaient que les “miettes” aux nouvelles tendances du marché de l’emploi.

Alors si vous voulez être dans le coup, optez pour une spécialisation verte, dans le recyclage des déchets par exemple où de très nombreux emplois seront créés dans les prochaines années. Et si vous préférez la gestion des eaux usées, sachez que de très nombreuses entreprises vont se développer dans ce secteur et qu’elles vont forcément avoir besoin de compétances supplémentaires très rapidement.

Mais quelles sont les formations adaptées au développement durable. Déjà, pensons à former les formateurs car ceux-ci sont déjà très rares. De plus, la notion de développement durable est en constante évolution, d’où une difficulté supplémentaire à recruter ces formateurs. Et quel sera le marché, les entreprises vont-elles y trouver une rentabilité, cela reste encore à voir. Et si les entreprises n’y croient pas, on ne pourra pas avancer

Augmentation de la Rémunération du Livret A pour Août 2010

Après une forte chute des taux d’intérêt du livret A, passé en quelques mois de 4% à 1.25%, celui-ci va à nouveau augmenter, enfin, mais pas à 4 %, malheureusement !

“Son taux de rémunération devrait augmenter le 1er août, pour atteindre 1.50 % ou 1.75% . C’est ce qu’a annoncé vendredi le Ministre du Budget, François Baroin, pour qui le livret A devrait suivre le coût de la vie, et donc s’adapter à l’inflation, en hausse en France après la crise de la zone euro”

source 20minutes

50 millions de Livrets A devraient être concernés en France, soit pratiquement un livret par habitant. Le niveau le plus bas a été atteint en août 2009 pour arriver à 1.25%. C’est certain qu’à un taux si bas, il n’est pas forcément intéressant, mais la plupart des foyers français utilisent le livret A pour mettre de côté, pour ne pas dépenser et éviter de mélanger avec le compte courant. De plus, certains n’ont pas d’autre alternative, car ils n’ont pas la possibilité d’ouvrir un vrai compte bancaire.

Il faut également savoir que le taux d’intérêt du Livret A a été bloqué à 1.25%, et normalement, il aurait dû descendre encore suite à la crise mondiale. Le gouvernement a préféré bloquer ce taux à 1.25% minimum.

Alors comment est calculé le taux de rémunération du Livret A ? On prend d’abord en compte l’évolution des prix, et ensuite les taux d’intérêts à court terme. Ce calcul est effectué 2 fois par an pour bien coller à l’actualité économique. Si le gouvernement applique exactement la formule mathématique, le taux devrait monter à seulement1.75% pour le 2è semestre 2010